Oser demander de l'aide.

pexels photo

Depuis ma plus tendre enfance, j’ai pour ligne de conduite :

Toujours faire par moi-même, ne pas demander d’aide.

Ce fut une des bases de mon éducation. Mes parents considéraient que demander de l’aide à quelqu’un était une preuve de faiblesse, voir même une honte. Il fallait savoir se débrouiller seul, ne rien devoir à personne, être fort coûte que coûte.
Je ne réfute en rien ce principe d’éducation car tout d’abord je considère que mes parents m’ont offert tout leur amour et cet amour passait par me donner la force de mener ma vie comme bon me semble.
Mais, il y a des périodes de la vie où nous devons parfois baisser la garde et accepter de demander de l’aide. C’est aussi une forme de lâcher prise comme je vous en ai déjà parlé auparavant. C’est lâcher prise sur ces principes si rigides, c’est accepter sa faiblesse, c’est aussi oser montrer son impuissance, oser montrer que là nous sommes arrivés à la limite de nos capacités.
Pour tout vous dire, j’en étais au point où à table, je ne demandais pas que l’on me passe la bouteille d’eau ou la salière, non, je ne voulais pas déranger, je me levais. (oui, je sais, j’étais grave… )
Et oui,ce n’est pas facile de demander de l’aide.
C’est savoir reconnaître ses manques. C’est mettre au fond de sa poche ce sacré orgueil mal placé. C’est se sentir vulnérable. C’est se dire que l’on va être redevable à quelqu’un. C’est oser déranger une personne, aller vers elle et faire une demande.
Mais c’est aussi s’ouvrir davantage aux autres, c’est faire confiance, c’est se dévoiler. Et si l’on observe cela de ce côté de la lorgnette, ce n’est pas négatif.
J’ai vécu trop longtemps avec cette peur de paraître fragile, avec cette peur de demander de l’aide, avec cette gêne de déranger. Ce n’est qu’arrivée à la cinquantaine que je me rends compte comme cela peut me fermer aux autres, comme cela peut me rendre froide et même inaccessible. Je me rends compte oui que c’est de l’orgueil. Mais, il n’est pas facile de revenir sur son éducation et sur tant d’années passées à combattre cette idée que je devais me faire par moi-même sans demander de conseils ou de soutien.
Maintenant, je me rends compte que non, ce n’est pas forcément me montrer vulnérable, que non je ne suis pas forcément redevable après.
Maintenant, je sais que savoir reconnaître ses manques c’est aussi être fort. Je sais que la vie doit se faire en collaboration avec son entourage proche ou lointain. Je sais que l’on est plus fort à plusieurs face aux problèmes plutôt que de les garder en tête et de tout dramatiser (oui, je me fais vite des films catastrophes, je suis très douée pour cela).  Maintenant, je sais que partager ses soucis ce n’est pas forcément rendre les autres tristes, car les personnes qui vous entourent aiment être présentes pour vous, apprécient de vous venir en aide, comme moi j’ai apprécié de venir en aide aux autres.
Vous allez me dire, à plus de 50 ans il est temps d’ouvrir les yeux ! Oui, je sais j’en ai perdu du temps. Il m’a fallu pas mal d’incidents de la vie pour faire tomber mes barrières, et j’y travaille encore, rien n’est encore gagné, mes anciens automatismes (non, c’est bon, je peux me débrouiller) reviennent assez vite, mais je lutte. 🙂
Tenez, une preuve de ma bonne volonté : surtout, si parfois vous repérez une coquille, une faute d’orthographe dans mes billets, n’hésitez pas à me faire signe. Même en me relisant, je peux passer à côté d’une erreur. Oui, je ne suis pas infaillible 🙂 .

Et vous? Savez-vous demander facilement de l’aide?

action onRendez-vous sur Hellocoton !

37 Comments

  1. La Carne

    J’avoue avoir beaucoup de mal avec l’idée de demander de l’aide… par crainte d’être déçue… parce qu’il me semble que jusque là, chaque fois que je l’ai fait, je l’ai payé… parfois cher…
    Pourtant, en réfléchissant bien, il y a eu ces fois où ça a été positif… je crois…
    Demander de l’aide m’angoisse… je me dis que FORCEMENT je vais devoir me gérer… et gérer celui qui est supposé aider… 🙁

    1. Sophie

      Bonjour la Carne,
      Oui,il y a aussi cela !! gérer celui qui est supposé aider !! Mais en fait, je pense que l’on veut en faire trop, on veut tout contrôler et gérer alors qu’il faut lâcher prise mais c’est aussi un autre exercice ça 🙂

      1. La Carne

        tout à fait! Parce que sur la masses, beaucoup m’auraient sans doute aidé… si je les avais laissé faire; 😀

  2. janachete13

    Coucou Sophie !
    Malgré ma pudeur je n’ai jamais hésité à demander de l’aide surtout morale quand j’ai eu des coups de blues ou des soucis importants .
    Je trouve que de les partager ça les allège mais il faut s’adresser aux bonnes personnes bien sûr.
    Bisous ma belle et n’hésite plus quand tu en as besoin.

    1. Sophie

      Bonjour Jany,
      C’est sur que ça les allège mais ça les fait supporter aussi à quelqu’un d’autre, comme si on passait notre sac de linge sale tu vois, et c’est souvent ça qui me gêne.
      Bises et bonne journée

  3. sweetiejulie

    Il y a des fois où je demande de l’aide sans problème. Et des jours où je n’ai pas envie d’aller embêter les autres, et où je ne veux pas montrer que je ne sais pas faire ou alors que je suis perdue. Et généralement, c’est très mauvais de faire ça parce que ce n’est que quand la situation empire et que je suis au bout du rouleau que je demande de l’aide. C’est certainement dur de se montrer tel qu’on est, avec nos faiblesses. Mais refuser d’être un super-héro, c’est aussi accepter les autres dans notre vie, c’est apprendre avec eux et on ne cesse de grandir ! C’est être faible seul pour être plus fort ensemble.

    1. Sophie

      En effet, ta dernière phrase résume tout Sweetiejulie.
      Bonne journée

  4. rideerieuse

    Sans complexe aucun. Mal réveillée ce matin !

  5. rideerieuse

    moi aussi, j’avais du mal à demander de l’aide et un jour, il n’y a pas très longtemps, j’ai lu cette phrase :
    – On obtient plus souvent ce que l’on demande que ce que l’on mérite.
    Et depuis, je demande, sans complexe aucune. Si on me dit oui, tant mieux. Si on me dit non, tant pis.

    1. Sophie

      Tu as tout à fait raison.

  6. mcristina

    J’étais exactement pareil, surtout en couple, jusqu’à ce que je rencontre mon amoureux . Son adage est ” seul, on va plus vite, à deux, on va plus loin”. J’essaie de m’en souvenir tous les jours!

    1. Sophie

      Bonsoir Cristina
      Voilà, de mon côté aussi, c’est Namoureux qui m’aide à changer. A chaque fois, il me fait remarquer gentiment, en me taquinant : ah oui, c’est vrai, tu ne demandes jamais toi !!! Du coup, je réponds, bon ok, je craque , est ce que je peux te demander un truc? 🙂
      Je m’entraîne sur lui en fait à oser demander 🙂 🙂
      bises

      1. mcristina

        On e beaucoup de points en commun 😉

  7. Sophie

    Idem, jusqu’à ce que j’ai 40 ans je n’ai jamais oser demander d’aide même si au fond de moi j’en avais terriblement besoin. Au risque de paraître faible près des autres, je me débrouillais toujours seule de tout. Mais suite à un coup très dur de la vie, autour de moi on m’a clairement fait comprendre que demander de l’aide, ce n’est pas une faiblesse, si les personnes qui nous aiment sont prête à nous aider…… eh bien maintenant je me dis pourquoi pas…..on en à tous besoin à un moment ou un autre et ça fait du bien.
    bises

    1. Sophie

      Et maintenant, tu oses toujours, tu n’hésites pas?

  8. misspoucinette

    Coucou Sophie,
    Je me reconnais bien dans ton billet ! Ah sacrée éducation
    Avec l’âge, on se bonifie, comme le bon vin et on ne doit pas hésiter à se remettre en question et oser sortir des codes que l’on nous a inculqués
    Bonne soirée bises

    1. Sophie

      Bonsoir Misspoucinette, c’est tout à fait cela, il faut savoir se libérerrrrrrrrrrrrrrr délivrerrrrrrrrrrr des codes 🙂
      bises

  9. nadine

    Ouh, la, la ! J’ai du mal ! Cette espèce de fierté ou d’orgueil mal placé ! Mais comme toi j’y travaille mais aussi j’ai moins besoin !

    1. Sophie

      Bonsoir Nadine, tu as moins besoin??? c’est à dire?

  10. ellea40ans

    Je me reconnait tout à fait dans ce que tu écrit. J’ai toujours l’impression que demander de l’aide c’est reconnaitre sa faiblesse et ne pas arriver à assumer. Je pense que tu as raison que c’est important de demander de l’aide, Cela permet aussi aux autres de voir qu’on leur fait confiance. J’ai encore beaucoup de mal. Très joli article. Bonne soirée

    1. Sophie

      Bonsoir, je suis heureuse de voir que cette problèmatique touche beaucoup de monde. C’est chouette de pouvoir échanger là-dessus et se rendre compte que l’on n’est pas seule 🙂

      1. ellea40ans

        Je suis vraiment contente, c’est super de voir toutes ces réponses plus drôles les unes que les autres 🙂 Merci à vous

        1. Sophie

          Et pour moi, c’est toujours un plaisir de lire vos réactions et de voir que l’article fait réagir.

  11. thiebaultdestamand

    Excellent billet ! Souvent, je me démerde, accessoirement, je me démerde et, dans le pire des cas, je remercie poliment par la négative ceux qui voient bien que je me démerde comme je peux.
    Et puis un jour… tu es obligé d’accepter la visite chez la psy en onco. Pas pour toi, bien sûr, mais pour ta fille et, au passage, tu te fais pecho 😉 Fichue éducation et bonnes manières à la c… parfois !
    Bises Sophie 😉

    1. Sophie

      Cela m’interpelle que tu relies tout de suite “aide” à “aide psychologique”;c’est que cela a du vraiment te marquer de te sentir perdu et d’avoir besoin de ce type de soutien. C’est vrai que l’on se croit souvent plus fort que ce que l’on est , moi j’ai demandé à Mr Prozac de m’aider !! 🙂 🙂 Enfin, je ne lui ai pas demandé directement, mon médecin traitant a fait le messager :).
      Bises cher artiste ! 😉

  12. zenopia

    Tu n’as pas perdu ton temps ! tu t’en es rendue compte et ça c’est super ! Perso, je demande assez facilement de l’aide… par contre (contradiction oblige) j’ai un peu de mal quand on me file de l’aide “envers et contre tout”, c’est-à-dire quand je n’ai rien demandé… (sauf pour les coquilles… là, je suis contente qu’on me le fasse remarquer ^^) Gros bisous Sophie

    1. Sophie

      Tu aimes en fait décider de tes besoins, mais pas que l’on te serve tout sur un plateau en quelque sorte :).
      Bisous Cécile

  13. Petitgris

    J’ai aussi reçu cette éducation rigide dont la formule la plus gentille était : “aide-toi et le ciel t’aidera “! Parfois j’essaie de demander mais souvent , chassez le naturel il revient au galop . Donc je me fais gronder parce que je ne sollicite pas 🙂 Bonne soirée Bises

    1. Sophie

      Mdr, j’ai failli l’écrire dans mon billet cette expression : Aide-toi le ciel t’aidera, qu’est ce que j’ai pu l’entendre aussi 🙂
      Bises

  14. Pauline

    Oui, je suis ainsi, je me lève de table s’il manque quelque chose, pire je m’excuse si je ne m’en suis pas aperçue ! Pire, ma mère disait que la migraine n’était pas une maladie cela est devenue pour moi chronique avec traitement à vie car j’en ai parlé que lorsque que cela est devenu ingérable. Nous étions éduquées ainsi …

    1. Sophie

      Oui, ne jamais se plaindre :). Je connais :). Mais cela aide aussi dans la vie d’être éduqué ainsi.

  15. Solange

    Et oui Sophie, il ne faut pas hésiter à demander mais je suis un peu comme toi j’ai du mal j’essaye toujours de me débrouiller toute seule quand je peux mais par contre je n’hésite plus à solliciter ma famille et mes amis si j’ai vraiment besoin mais je dois reconnaître que j’ai toujours peur d’embêter.
    Bonne soirée bises

    1. Sophie

      Peur d’embêter, peur de notre image.. .
      Merci pour ton ressenti Solange.

  16. monneron florence

    J’ai appris moi aussi à demander de l’aide, parfois bien reçue, parfois mal reçue…….
    Pas évident de s’entendre dire NON par des personnes en qui l’on croyait, ça peut faire mal, très mal !!!!!! bisous jolie Sophie

    1. Sophie

      Là aussi, c’est un vaste sujet : savoir choisir la personne à qui demander.
      Bises Florence

  17. Bernieshoot

    La seule chose que je sais c’est que je ne sais rien. Oui je n’hésite pas à demander de l’aide plutôt que de faire croire que je sais

    1. Sophie

      Faire croire que tu sais ou plutôt penser que tu sais, ou penser que tu sauras…
      Bravo pour ton humilité.

Un petit mot?

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners.
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Privacy Policy

What information do we collect?

We collect information from you when you register on our site or place an order. When ordering or registering on our site, as appropriate, you may be asked to enter your: name, e-mail address or mailing address.

What do we use your information for?

Any of the information we collect from you may be used in one of the following ways: To personalize your experience (your information helps us to better respond to your individual needs) To improve our website (we continually strive to improve our website offerings based on the information and feedback we receive from you) To improve customer service (your information helps us to more effectively respond to your customer service requests and support needs) To process transactions Your information, whether public or private, will not be sold, exchanged, transferred, or given to any other company for any reason whatsoever, without your consent, other than for the express purpose of delivering the purchased product or service requested. To administer a contest, promotion, survey or other site feature To send periodic emails The email address you provide for order processing, will only be used to send you information and updates pertaining to your order.

How do we protect your information?

We implement a variety of security measures to maintain the safety of your personal information when you place an order or enter, submit, or access your personal information. We offer the use of a secure server. All supplied sensitive/credit information is transmitted via Secure Socket Layer (SSL) technology and then encrypted into our Payment gateway providers database only to be accessible by those authorized with special access rights to such systems, and are required to?keep the information confidential. After a transaction, your private information (credit cards, social security numbers, financials, etc.) will not be kept on file for more than 60 days.

Do we use cookies?

Yes (Cookies are small files that a site or its service provider transfers to your computers hard drive through your Web browser (if you allow) that enables the sites or service providers systems to recognize your browser and capture and remember certain information We use cookies to help us remember and process the items in your shopping cart, understand and save your preferences for future visits, keep track of advertisements and compile aggregate data about site traffic and site interaction so that we can offer better site experiences and tools in the future. We may contract with third-party service providers to assist us in better understanding our site visitors. These service providers are not permitted to use the information collected on our behalf except to help us conduct and improve our business. If you prefer, you can choose to have your computer warn you each time a cookie is being sent, or you can choose to turn off all cookies via your browser settings. Like most websites, if you turn your cookies off, some of our services may not function properly. However, you can still place orders by contacting customer service. Google Analytics We use Google Analytics on our sites for anonymous reporting of site usage and for advertising on the site. If you would like to opt-out of Google Analytics monitoring your behaviour on our sites please use this link (https://tools.google.com/dlpage/gaoptout/)

Do we disclose any information to outside parties?

We do not sell, trade, or otherwise transfer to outside parties your personally identifiable information. This does not include trusted third parties who assist us in operating our website, conducting our business, or servicing you, so long as those parties agree to keep this information confidential. We may also release your information when we believe release is appropriate to comply with the law, enforce our site policies, or protect ours or others rights, property, or safety. However, non-personally identifiable visitor information may be provided to other parties for marketing, advertising, or other uses.

Registration

The minimum information we need to register you is your name, email address and a password. We will ask you more questions for different services, including sales promotions. Unless we say otherwise, you have to answer all the registration questions. We may also ask some other, voluntary questions during registration for certain services (for example, professional networks) so we can gain a clearer understanding of who you are. This also allows us to personalise services for you. To assist us in our marketing, in addition to the data that you provide to us if you register, we may also obtain data from trusted third parties to help us understand what you might be interested in. This ‘profiling’ information is produced from a variety of sources, including publicly available data (such as the electoral roll) or from sources such as surveys and polls where you have given your permission for your data to be shared. You can choose not to have such data shared with the Guardian from these sources by logging into your account and changing the settings in the privacy section. After you have registered, and with your permission, we may send you emails we think may interest you. Newsletters may be personalised based on what you have been reading on theguardian.com. At any time you can decide not to receive these emails and will be able to ‘unsubscribe’. Logging in using social networking credentials If you log-in to our sites using a Facebook log-in, you are granting permission to Facebook to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth and location which will then be used to form a Guardian identity. You can also use your picture from Facebook as part of your profile. This will also allow us and Facebook to share your, networks, user ID and any other information you choose to share according to your Facebook account settings. If you remove the Guardian app from your Facebook settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a Google log-in, you grant permission to Google to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth, sex and location which we will then use to form a Guardian identity. You may use your picture from Google as part of your profile. This also allows us to share your networks, user ID and any other information you choose to share according to your Google account settings. If you remove the Guardian from your Google settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a twitter log-in, we receive your avatar (the small picture that appears next to your tweets) and twitter username.

Children’s Online Privacy Protection Act Compliance

We are in compliance with the requirements of COPPA (Childrens Online Privacy Protection Act), we do not collect any information from anyone under 13 years of age. Our website, products and services are all directed to people who are at least 13 years old or older.

Updating your personal information

We offer a ‘My details’ page (also known as Dashboard), where you can update your personal information at any time, and change your marketing preferences. You can get to this page from most pages on the site – simply click on the ‘My details’ link at the top of the screen when you are signed in.

Online Privacy Policy Only

This online privacy policy applies only to information collected through our website and not to information collected offline.

Your Consent

By using our site, you consent to our privacy policy.

Changes to our Privacy Policy

If we decide to change our privacy policy, we will post those changes on this page.
Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :