Un bilan de compétences…

Bilan de compétences
Bilan de compétences

Cela fait un moment que je ne suis pas venue parler de ma vie ici, enfin me confier.

Vous me croirez ou non, j’ai des milliers de pensées en tête, mais j’ai beaucoup de mal à y mettre de l’ordre pour arriver à écrire un billet qui puisse être compréhensible.

Voilà, cela fait trois ans que j’ai quitté ce vieux crabe (pour ceux qui n’ont pas suivi la série depuis le début, ce crabe c’est mon 2ème cancer). Je suis donc arrivée depuis quelques mois semaines au bout de mes droits au congé longue maladie. Il faut que je pense à reprendre le travail. Car même si je vous ai déclamé que le travail n’était plus ma priorité ICI, il faut tout de même penser à gagner sa vie.

Je ne suis plus en état physique pour reprendre le poste que j’avais avant ce crabe. Il me faut maintenant penser à me reconvertir.

Tout un programme.

Pour le moment, j’ai l’impression d’avoir devant moi une espèce de forêt tropicale dans laquelle il faut que j’avance à coups de machette.

Oui, j’ai beaucoup de projets, oui j’ai beaucoup d’idées, oui, il existe certainement des portes de sorties. Mais, sous quelles conditions, comment tout changer à 55 ans lorsque l’on a fait pratiquement le même métier toute sa vie.

Bilan de compétences

Voilà plus de 35 ans que je suis enseignante. Mais, quand on commence à faire un bilan de ses capacités, lorsque l’on pose sur le papier son curriculum-vitae, et bien on dirait qu’il n’y a rien !! J’ai l’impression d’avoir fait ce métier toute ma vie et de ne rien savoir faire d’autre!

Alors, première étape : le bilan de compétences.

Car oui, être enseignante en fait c’est aussi être polyvalente. Cela va de l’organisation d’un programme sur l’année, savoir communiquer devant des publics différents, et … savoir faire des photocopies !! Non, mais il faut vraiment tout lister!!

Et vous, avez-vous déjà fait un bilan de compétences?

Racontez-moi un peu votre expérience.

Au fait, je vous rappelle que maintenant vous pouvez venir papoter sur le forum Tribulations d’une quinqua. Il est tout neuf, on vous y attend pour pendre la crémaillère! C’est ICI.

25 Comments

  1. Jeanne Ho

    j’ai fait un programme avec le pole emploi. Pas un bilan de compétence mais ça y ressemblait. J’ai trouvé ça interessant. Très interessant même. Sur l’instant. A la fin, on devait aller rencontrer un professionnel du domaine vers lequel on pensait se tourner. J’ai rencontré… et ça a été un flop… je me suis dit “oh non, ça ne me correspond pas du tout” . Alors ça a été interessant… mais pas super concluant. Enfin si!! parce qu’après avoir défini et cherché mes compétences, j’ai osé envoyer une lettre de motivation pour un boulot pour lequel je n’avais aucune compétence a priori… et forte de ces semaines de réflexion, j’ai été prise! … mais j’ai dû renoncer… enfin bref… du pour et du moins pour… mais globalement positif.

  2. Emeline - Si j'osais

    Chouette projet ! La reconversion – je suis passée par là et j’en parle beaucoup sur mon blog – cela prend du temps mais c’est un magnifique chemin vers soi 🙂 Le bilan de compétences est une possibilité et je ne peux que t’encourager, si tu fais ce choix, d’éviter de le faire avec pole emploi… Il me parait en effet essentiel de ne pas baser ses futurs choix professionnels uniquement sur son parcours passé, d’ouvrir les possibles et surtout de revenir à soi. Au delà d’un test de personnalité, il s’agit de faire un vrai travail d’introspection. Donc un bilan de compétences est une option mais avec un coach selon moi. Mais il ne s’agit que de mon expérience 🙂 Bon cheminement à toi et au plaisir de lire la suite 😉

    1. Sophie

      Bonjour Emeline, disons que je n’ai pas les moyens de m’offrir un coach pour ce genre de choses. Et puis, je suis fonctionnaire et j’aimerais le rester pour le peu de temps qu’il me reste à faire avant la retraite, donc je pense que je vais suivre les voies de la fonction publique pour retrouver un poste.

  3. Visiteuse

    Bonjour,

    Un bilan de compétences aide rarement à y voir clair et c’est logique car il est toujours formaté selon les paradigmes du siècle dernier.
    Faire x semaines pour savoir ce que l’on sait déjà, c’est-à-dire quelles sont nos compétences techniques et procédurales, c’est gaspiller de l’argent public à fond perdu pour enfoncer des portes ouvertes…

    Si vous aspirez à une autre voie, la vôtre, commencez déjà par ce livre de Marjorie Llombart :
    https://www.amazon.fr/Dessine-toi-une-carri%C3%A8re-%C3%A9tapes-trouver/dp/2100789414

    Si ensuite, vous êtes convaincue par cette chef d’entreprise atypique, voici son site : https://dessinemoiunecarriere.com/trouver-sa-voie/

    Certes, ses formations ne sont pas remboursées, mais choisir de se former et d’investir sur soi même implique mentalement de croire en soi et en notre propre valeur. Miser sur soi, procure aussi une grande liberté de pensée, de trajectoire et d’action.

    Bonne journée

    1. Sophie

      Merci je vais aller jeter un oeil 🙂

  4. Marie Jeanne KLEIN

    Bonjour Sophie,
    Je comprends tes questionnements surtout à notre âge !! Après avoir été maman au foyer pendant 20 ans ce n’était pas facile non plus de se remettre au travail. J’ai un BTS Tourisme et quand je suis arrivée dans le sud je me suis dit il y a du travail surement dans ce domaine, c’était un rêve depuis longtemps de travailler dans l’hôtellerie et j’ai fait une formation pour être réceptionniste car en plus j’ai la chance d’être bilingue allemand et je maîtrise très bien l’anglais. J’ai pu réaliser mon rêve jusqu’à l’année dernière et aujourd’hui je suis hôtesse d’accueil en entreprise (en cdd mais c mieux que rien) Je vais avoir 59 ans donc rien n’est impossible !!! C’est vrai que fonctionnaire est une valeur sure, avec ton expérience tu devrais bien trouver un poste en tout cas je te le souhaite.
    Bonne journée
    Bises

    1. Sophie

      Merci Marie Jeanne 🙂 oui, ton expérience montre bien que nous ne sommes pas “finies” à notre âge 🙂

  5. Francine

    J ai une cousine qui était enseignante dans un collège, après une longue maladie, l’éducation nationale l’a redirigée vers un emploi à mi-temps au centre d information et d’orientation . Pour compléter ses revenus elle donnait des cours de maths à domicile .
    Si je peux me permettre Sophie … Ces dernières années tu as affronté pas mal d’épreuves, tu as réussi à vaincre la maladie , ce n’est pas rien ! Même si le défi est différent , tu as très certainement assez de ressources pour te lancer dans ce nouveau projet
    Bon courage
    Francine

  6. Ridée Rieuse

    J’ai suivi ce parcours après mon licenciement. Avant le bilan de compétences, nous avons eu des réunions avec des psys chez Pole Emploi – Bonjour, je m’appelle Jo et je cherche une nouvelle voie !
    J’ai vu des personnes en réelle souffrance qui n’acceptaient pas leur licenciement.
    Par la suite, rendez-vous avec des psys en individuel pour cerner mes envies.
    Après le bilan de compétences, j’ai eu une première formation, puis une deuxième. Et patatras, la dernière formation validant mes acquis a été refusée. Je galère pour la faire accepter et du coup, je perds du temps.
    En attendant, on me propose sans arrêt des missions pour l’aide aux personnes âgées ou du ménage. Je suis obligée de me justifier pour les refuser et je ne sais pas si ça va durer longtemps.
    Bon courage, j’espère que ton parcours sera plus facile que le mien

    1. Sophie

      Bonjour Jo,
      Ma chance c’est d’être encore fonctionnaire. Je n’ai donc pas l’angoisse de ne rien trouver je pense, juste l’angoisse de ne rien toucher pour le moment tant que je n’ai pas trouvé un reclassement. Enfin, je devrais avoir une indemnité mais l’administration est très longue dans l’Education nationale.
      Bises et j’espère que tu vas trouver aussi.

  7. Itinéraire malin contre un cancer colon(isateur)

    bonsoir sophie
    comme ton article m’intéresse !
    je suis dans le même questionnement que toi
    fonctionnaire territoriale et 20 mois de rémission je me prépare psychologiquement à une reprise je ne sais ps encore quand car j’ai encore des séquelles de la chimio ce qu’on appelle le chemofog (j’ai fait un article là dessus) qui me freine pour une activité pro et aussi a entrainé une perte de confiance en moi
    je suis donc les commentaires aussi qui peuvent me guider

    justement hier me parlait de bilan de compétences
    mais je suis toujours en CLD peut on le faire pendant cet arrêt ?

    comment vous y prenez vous ?

    je vois que d’abord vous listez tout ce que vous savez faire .,

    je pense que çà peut être une bonne chose de le faire après une maladie car avec cette liste on se rend compte qu’on est encore bien utile et nous éloigne de la maladie

    1. Sophie

      Bien d’accord avec toi sur le fait que lister ce que l’on sait faire encore, peut nous éloigner de la maladie.
      Tu parles de tes articles mais (oui honte à moi) j’ai perdu l’adresse de ton blog, peux tu me le rappeler ici, ça peut servir à tous!

      1. Itinéraire malin contre un cancer colon(isateur)

        oui çà nous redonne confiance aussi je pense
        je pensais que le lien apparaissait dans mon commentaire, je le mets ici et je t’en remercie pour ce partage bonne soirée https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/

        1. Sophie

          C’est bon, maintenant je l’ai ajouté à ma blogoliste. En fait le lien qui apparait avec ton commentaire automatiquement n,’est pas le bon.

          1. Itinéraire malin contre un cancer colon(isateur)

            ah ok merci c’est gentil de m’en informer, et merci pour la blogoliste !!! je suis de près le bilan de compétences ! je suis certaine que tu vas trouver un emploi où t’épanouir ! vive les quinquas!!! (je dis çà parce qu’à la fin de l’année je rentre dans le club!!!)

  8. Francoise

    Bonjours. J’ai fait cela il y a une dizaine d’années. Et j’ai eu l’opportunité de rejoindre le service formation pour devenir à mon tour conseillère en mobilité. On peut en reparler parien téléphone. Bon courage et surtout bonne réflexion car il faut maturer le projet.

    1. Sophie

      bonjour Françoise, mais quelle bonne étoile t’a amenée jusqu’à mon blog? 🙂 Tout à fait nous pourrions en parler. Tu peux me joindre par mail déjà si tu veux.
      Bonne soirée

  9. beatricelise

    Je me pose les mêmes questions à intervalles réguliers (environ tous les 4 ans ) avec des velléités de changement de vie, de réorientation professionnelle…mais en effet je me dis toujours qu’à part enseigner … Ceci dit ce n’est pas parce que nous n’avons aucune preuve tangible (cap d’esthétique ou de bûcheron, diplôme de marketing ou de communication digitale… ) que nous ne possédons ni ne pouvons valider certaines compétences.
    Nous sommes censées être des experts « ès savoir apprendre » donc nous pouvons appliquer nos compétences en pédagogie… à nous-mêmes et nous lancer dans un apprentissage qui nous motive.
    Tiens-nous au courant !
    Bisous 😚

    1. Sophie

      Moi aussi , j’y ai pensé maintes fois à me reconvertir mais il y avait toujours quelque chose qui me freinait, en premier mon statut de fonctionnaire. Il faut avouer que quand on a eu la sécurité de l’emploi toute sa vie, il n’est pas évident de se jeter dans le monde “normal” 😀
      Maintenant, j’y suis… au pied du mur. Tu le sais j’en suis heureuse pour certains côtés mais je n’ai pas envie de perdre mon statut de fonctionnaire à quelques années de la retraite, je n’ai pas envie de leur faire ce cadeau… donc, je vais chercher un poste en restant dans l’éducation nationale si possible.

  10. jai50ansetapres

    Oh mon dieu, cela me fait trop mal au ventre ! Jen ai fait un a 34 et lautre a 51 ans. Vois dans l’administration d3 l’éducation nationale, jen ai vu pas mal qui y finissaient leur carriere. Courage ma belle

    1. Sophie

      Bonjour Nadine, je ne veux pas te rappeler de mauvais souvenirs ou de mauvais passages de la vie !! Je pense oui me diriger vers un poste dans l’administration dans mon ministère.
      Je suis tellement contente de ce changement et tellement craintive aussi, pas facile à 55 ans de se dire allez je fais autre chose 🙂
      Mais ça va le faire 🙂

  11. Bernieshoot

    Il y aurait beaucoup à dire sur les bilans de compétences, parfois ils sont trop orientés vers des postes qu’on veut te proposer…
    Prends le temps d’écrire ce que tu as fait …

    1. Sophie

      Oui, Bernie, je compte tout à fait faire une liste sur papier.
      Merci de ton conseil.

  12. imagin' &Vous by Mireille

    Pas sous cette forme.
    Me poser ces questions oui !
    Après 20 ans à la maison que faire ? Comment ?
    Finalement il suffit de poser, noir sur blanc, tout ce que l’on a appris : gérer une maison c’est gérer une (petite) entreprise. L’organisation est devenu notre quotidien.
    Nos compétences !
    Sur un CV, nous avons tendance à les oublier…

    1. Sophie

      Tout à fait, on a tendance à les oublier sur un cv alors que c’est le principal selon moi. Mais la difficulté est de se juger soi-même , est-on vraiment capable de faire ceci ou de faire cela, j’ai tendance plutôt à me dévaloriser je le sais, il va me falloir prendre confiance en moi . 🙂
      bises

Un petit mot?

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners.
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Privacy Policy

What information do we collect?

We collect information from you when you register on our site or place an order. When ordering or registering on our site, as appropriate, you may be asked to enter your: name, e-mail address or mailing address.

What do we use your information for?

Any of the information we collect from you may be used in one of the following ways: To personalize your experience (your information helps us to better respond to your individual needs) To improve our website (we continually strive to improve our website offerings based on the information and feedback we receive from you) To improve customer service (your information helps us to more effectively respond to your customer service requests and support needs) To process transactions Your information, whether public or private, will not be sold, exchanged, transferred, or given to any other company for any reason whatsoever, without your consent, other than for the express purpose of delivering the purchased product or service requested. To administer a contest, promotion, survey or other site feature To send periodic emails The email address you provide for order processing, will only be used to send you information and updates pertaining to your order.

How do we protect your information?

We implement a variety of security measures to maintain the safety of your personal information when you place an order or enter, submit, or access your personal information. We offer the use of a secure server. All supplied sensitive/credit information is transmitted via Secure Socket Layer (SSL) technology and then encrypted into our Payment gateway providers database only to be accessible by those authorized with special access rights to such systems, and are required to?keep the information confidential. After a transaction, your private information (credit cards, social security numbers, financials, etc.) will not be kept on file for more than 60 days.

Do we use cookies?

Yes (Cookies are small files that a site or its service provider transfers to your computers hard drive through your Web browser (if you allow) that enables the sites or service providers systems to recognize your browser and capture and remember certain information We use cookies to help us remember and process the items in your shopping cart, understand and save your preferences for future visits, keep track of advertisements and compile aggregate data about site traffic and site interaction so that we can offer better site experiences and tools in the future. We may contract with third-party service providers to assist us in better understanding our site visitors. These service providers are not permitted to use the information collected on our behalf except to help us conduct and improve our business. If you prefer, you can choose to have your computer warn you each time a cookie is being sent, or you can choose to turn off all cookies via your browser settings. Like most websites, if you turn your cookies off, some of our services may not function properly. However, you can still place orders by contacting customer service. Google Analytics We use Google Analytics on our sites for anonymous reporting of site usage and for advertising on the site. If you would like to opt-out of Google Analytics monitoring your behaviour on our sites please use this link (https://tools.google.com/dlpage/gaoptout/)

Do we disclose any information to outside parties?

We do not sell, trade, or otherwise transfer to outside parties your personally identifiable information. This does not include trusted third parties who assist us in operating our website, conducting our business, or servicing you, so long as those parties agree to keep this information confidential. We may also release your information when we believe release is appropriate to comply with the law, enforce our site policies, or protect ours or others rights, property, or safety. However, non-personally identifiable visitor information may be provided to other parties for marketing, advertising, or other uses.

Registration

The minimum information we need to register you is your name, email address and a password. We will ask you more questions for different services, including sales promotions. Unless we say otherwise, you have to answer all the registration questions. We may also ask some other, voluntary questions during registration for certain services (for example, professional networks) so we can gain a clearer understanding of who you are. This also allows us to personalise services for you. To assist us in our marketing, in addition to the data that you provide to us if you register, we may also obtain data from trusted third parties to help us understand what you might be interested in. This ‘profiling’ information is produced from a variety of sources, including publicly available data (such as the electoral roll) or from sources such as surveys and polls where you have given your permission for your data to be shared. You can choose not to have such data shared with the Guardian from these sources by logging into your account and changing the settings in the privacy section. After you have registered, and with your permission, we may send you emails we think may interest you. Newsletters may be personalised based on what you have been reading on theguardian.com. At any time you can decide not to receive these emails and will be able to ‘unsubscribe’. Logging in using social networking credentials If you log-in to our sites using a Facebook log-in, you are granting permission to Facebook to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth and location which will then be used to form a Guardian identity. You can also use your picture from Facebook as part of your profile. This will also allow us and Facebook to share your, networks, user ID and any other information you choose to share according to your Facebook account settings. If you remove the Guardian app from your Facebook settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a Google log-in, you grant permission to Google to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth, sex and location which we will then use to form a Guardian identity. You may use your picture from Google as part of your profile. This also allows us to share your networks, user ID and any other information you choose to share according to your Google account settings. If you remove the Guardian from your Google settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a twitter log-in, we receive your avatar (the small picture that appears next to your tweets) and twitter username.

Children’s Online Privacy Protection Act Compliance

We are in compliance with the requirements of COPPA (Childrens Online Privacy Protection Act), we do not collect any information from anyone under 13 years of age. Our website, products and services are all directed to people who are at least 13 years old or older.

Updating your personal information

We offer a ‘My details’ page (also known as Dashboard), where you can update your personal information at any time, and change your marketing preferences. You can get to this page from most pages on the site – simply click on the ‘My details’ link at the top of the screen when you are signed in.

Online Privacy Policy Only

This online privacy policy applies only to information collected through our website and not to information collected offline.

Your Consent

By using our site, you consent to our privacy policy.

Changes to our Privacy Policy

If we decide to change our privacy policy, we will post those changes on this page.
Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :