Se mettre à une langue étrangère après 50 ans.

Tribulations d'une quinqua apprendre une langue étrangère après 50 ans

Apprendre une nouvelle langue par envie, curiosité ou simplement comme un passe-temps est une occupation qui peut vous apporter de nombreux bénéfices, à commencer par le maintien et le développement des fonctions cognitives, car il n’y a pas d’âge pour découvrir de nouvelles cultures, traditions et histoires extérieures à nos frontières.

Tribulations d'une quinqua apprendre une langue étrangère après 50 ans

Après 50 ans c’est toujours possible !

L’erreur est de penser que passé un certain âge nous ne pouvons plus apprendre grand-chose. Soi-disant parce que le cerveau tournerait au ralenti et que le fait d’assimiler de nouvelles informations en nombre, qui plus est dans une langue étrangère, serait trop compliqué. Il n’en est rien. Un adulte, en particulier au-delà de 50 ans, si on lui en donne les moyens, a la même capacité et vitesse d’apprentissage d’une nouvelle langue qu’un enfant, d’autant qu’il maîtrise plus aisément la grammaire et les règles de syntaxe affiliées.

Si vous vous mettez à découvrir une nouvelle langue, vous faites en sorte de mobiliser votre cerveau à l’acquisition et au stockage de nouveaux savoirs. Ce regain d’activités coïncide avec l’amélioration notable des facultés décisionnaires et de concentration. En parallèle, les réseaux de la mémoire retrouvent également un dynamisme et fournissent une aide à l’apprentissage ; ce sont eux qui détiennent en quelque sorte votre vécu, expériences personnelles et connaissances générales sur le monde. Ces éléments ne peuvent qu’avoir une incidence positive sur le bien-être, en réduisant les effets du stress, tout en maintenant votre persévérance pour relever un nouveau défi et en améliorant la régénération des neurones.

Quelles sont les meilleures méthodes pour apprendre après 50 ans ?

Tribulations d'une quinqua apprendre une langue étrangère après 50 ans

Lorsque vous avez pris la décision de cette nouvelle expérience enrichissante, il faut trouver les ressources adéquates pour poursuivre sa démarche. Les technologies actuelles permettent de prendre des cours en ligne via internet ou des applications mobiles. Une plateforme comme celle de Babbel vous donne la possibilité d’apprendre et réviser suivant votre rythme et vos objectifs. D’après une étude datant de 2016, 92% d’entre eux ont pu améliorer leur niveau de langue en seulement 2 mois. C’est donc parfait pour ce lancer !

Mais l’apprentissage peut se faire de manière autodidacte, à raison de 15 minutes par jour. Il existe des méthodes pour mémoriser petit à petit. Par exemple, si vous avez pris par exemple l’habitude d’écrire pour ne rien oublier, noter régulièrement sur papier les nouveaux mots aidera à stimuler votre mémoire visuelle. Une autre méthode simple et divertissante consiste à étiqueter des objets et éléments de votre quotidien avec des post-it, rédigés dans la langue que vous explorez. Et pourquoi pas aller jusqu’à écrire intégralement votre liste de courses dans cette langue ? Cette méthode, en réalisant l’association objet/mot équivalent, constitue un excellent moyen de retenir les informations de base nécessaires.

Tribulations d'une quinqua apprendre une langue étrangère après 50 ans

Si vous recherchez plutôt un environnement convivial et la possibilité d’échanger avec d’autres personnes dans votre cas, des cours, formations collectives d’apprentissage ou soirées de tandem linguistique sont toujours recommandés. Avec un travail davantage axé sur la conversation, vous y apprendrez à vous exprimer d’une façon plus fluide et intuitive, en bénéficiant des avantages d’une émulation collective.

Comment se motiver à passer à l’action (et s’y tenir)

Le degré de motivation va principalement dépendre de la raison principale vous poussant à apprendre une nouvelle langue. Il peut s’agir d’un objectif professionnel, d’une envie prononcée de visiter un pays où cette langue est la plus utilisée ou en lien avec une passion relevant d’une culture particulière.

En ce sens, découvrir une nouvelle langue en groupe est en mesure de vous aider à aller au bout de votre envie, par les possibilités répétées d’interactions et de motivation réciproque. Il ne faut pas hésiter à faire régulièrement le point pour constater ses progrès, ce qui apporte toujours une petite satisfaction et relève les axes demandant une amélioration. Pour tenir le coup, allez-y à votre rythme et associez à votre initiation une dimension culturelle et historique comme l’origine de la langue, où est-elle parlée, à quels pays/cultures est-elle associée. Tout cela dans le but de donner encore plus de sens à votre pratique.

8 Comments

  1. Viviane

    Bonjour Sophie et Merci pour ce bel éclairage. Oui apprendre une nouvelle langue à 50 ans c’est possible et je dirais même que ça redonne un petit coup de fouet à un quotidien parfois un peu tristoune! J’ai repris les cours d’anglais il y a 3 ans, en cours du soir, les applis pour moi c’était pas assez vivant. Et en septembre, je pars seule en voyage en Irlande dans une famille d’accueil. Je communique déjà par mail avec Helen mon hôte grâce à la plateforme Linguifamily ( https://www.linguifamily.com/). Apprendre une nouvelle langue est devenu pour moi un nouveau projet de vie!

    1. Sophie

      Bonjour Viviane,
      Très intéressant!! Tu vas séjourner longtemps en Irlande?

  2. vieillirbienvivant

    Un petit mot pour te dire que je partage ton avis sur le bienfait des langues à tout âge et même après 50 ans. J’en ai 60 et je me suis mise à l’Hindi au départ pour le plaisir d’écrire l’alphabet. Je me suis prise au jeu. J’apprends en collectif dans une petite école, ce n’est pas facile facile, je progresse gentiment et j’ai tout mon temps. Je suis convaincue que mes neurones apprécient. Namasté.

  3. Itinéraire malin contre un cancer colon(isateur)

    bonjour quelle bonne idée
    j’étais dans le tourisme et j’ai toujours adoré les langues
    je pense que la pratique orale est le plus important
    regarder des films en vo pour s’imprégner des sons de la langue
    et l’idéal aller dans le pays pratiquer

    par exemple l’italien je ne l’ai pas appris à l’école mais à force d’y aller dans le cadre de mon travail et de pratiquer même en faisant des erreurs je me faisais comprendre et je comprenais ce qu’on me dit

    je ne sais pas si çà m’aiderait d’apprendre une nouvelle langue ou d’en réviser une dans le cadre de mes troubles cognitifs dus à la chimio
    la neuro psy m’a dit qu’elle a atteint le lobe frontal qui est le chef d’orchestre et qui ne fait plus toujours son boulot
    du coup gros problème de mémoire et de concentration
    bonne journée

  4. Marielle

    Un petit conseil, qui vaut ce qu’il vaut… lorsqu’on apprend une langue étrangère, pour bien mémoriser le mot et aller au delà du post it, c’est de réemployer le mot plusieurs fois dans différentes phrases. Rien de tel pour l’ancrer dans la mémoire…. à tous les âges de la vie !

  5. Mébul

    Lorsqu’on apprend autre chose, donc qu’on sort de sa zone de confort, des interconnexions se font au niveau des synapses, et la capacité d’apprentissage augmente même avec le temps, contrairement à ce qu’on disait avant (on perd des neurones). Il faut entretenir afin que le mécanisme ne grippe pas (sourire).
    Moi, c’est l’italien que j’apprends, par périodes, je vais me mettre à regarder des films en italien avec sous-titres aussi en italien. Et j’axe sur la compréhension orale, en suivant les cours en ligne d’un vrai italien.
    Merci pour cet article !

  6. Bernieshoot

    L’élément clé c’est de savoir pourquoi apprendre une langue étrangère et la pratiquer.
    Ce qui est regrettable c’est que beaucoup de pédagogie ne s’appuie pas sur la manière dont nous avons appris notre langue maternelle :
    – d’abord nous apprenons à parler
    – ensuite nous apprenons à écrire…
    C’est tellement mieux ainsi.

  7. Janachète

    Je prends des cours d’anglais à l’UTL depuis 3 ans et je me régale !
    Bon je ne suis pas pour autant bilingue mais il faudrait regarder des films en anglais sous-titrés anglais.
    Je pense m’y mettre .
    Tout est possible quand on est motivé.
    Bises Sophie !

Un petit mot?

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners.
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Privacy Policy

What information do we collect?

We collect information from you when you register on our site or place an order. When ordering or registering on our site, as appropriate, you may be asked to enter your: name, e-mail address or mailing address.

What do we use your information for?

Any of the information we collect from you may be used in one of the following ways: To personalize your experience (your information helps us to better respond to your individual needs) To improve our website (we continually strive to improve our website offerings based on the information and feedback we receive from you) To improve customer service (your information helps us to more effectively respond to your customer service requests and support needs) To process transactions Your information, whether public or private, will not be sold, exchanged, transferred, or given to any other company for any reason whatsoever, without your consent, other than for the express purpose of delivering the purchased product or service requested. To administer a contest, promotion, survey or other site feature To send periodic emails The email address you provide for order processing, will only be used to send you information and updates pertaining to your order.

How do we protect your information?

We implement a variety of security measures to maintain the safety of your personal information when you place an order or enter, submit, or access your personal information. We offer the use of a secure server. All supplied sensitive/credit information is transmitted via Secure Socket Layer (SSL) technology and then encrypted into our Payment gateway providers database only to be accessible by those authorized with special access rights to such systems, and are required to?keep the information confidential. After a transaction, your private information (credit cards, social security numbers, financials, etc.) will not be kept on file for more than 60 days.

Do we use cookies?

Yes (Cookies are small files that a site or its service provider transfers to your computers hard drive through your Web browser (if you allow) that enables the sites or service providers systems to recognize your browser and capture and remember certain information We use cookies to help us remember and process the items in your shopping cart, understand and save your preferences for future visits, keep track of advertisements and compile aggregate data about site traffic and site interaction so that we can offer better site experiences and tools in the future. We may contract with third-party service providers to assist us in better understanding our site visitors. These service providers are not permitted to use the information collected on our behalf except to help us conduct and improve our business. If you prefer, you can choose to have your computer warn you each time a cookie is being sent, or you can choose to turn off all cookies via your browser settings. Like most websites, if you turn your cookies off, some of our services may not function properly. However, you can still place orders by contacting customer service. Google Analytics We use Google Analytics on our sites for anonymous reporting of site usage and for advertising on the site. If you would like to opt-out of Google Analytics monitoring your behaviour on our sites please use this link (https://tools.google.com/dlpage/gaoptout/)

Do we disclose any information to outside parties?

We do not sell, trade, or otherwise transfer to outside parties your personally identifiable information. This does not include trusted third parties who assist us in operating our website, conducting our business, or servicing you, so long as those parties agree to keep this information confidential. We may also release your information when we believe release is appropriate to comply with the law, enforce our site policies, or protect ours or others rights, property, or safety. However, non-personally identifiable visitor information may be provided to other parties for marketing, advertising, or other uses.

Registration

The minimum information we need to register you is your name, email address and a password. We will ask you more questions for different services, including sales promotions. Unless we say otherwise, you have to answer all the registration questions. We may also ask some other, voluntary questions during registration for certain services (for example, professional networks) so we can gain a clearer understanding of who you are. This also allows us to personalise services for you. To assist us in our marketing, in addition to the data that you provide to us if you register, we may also obtain data from trusted third parties to help us understand what you might be interested in. This ‘profiling’ information is produced from a variety of sources, including publicly available data (such as the electoral roll) or from sources such as surveys and polls where you have given your permission for your data to be shared. You can choose not to have such data shared with the Guardian from these sources by logging into your account and changing the settings in the privacy section. After you have registered, and with your permission, we may send you emails we think may interest you. Newsletters may be personalised based on what you have been reading on theguardian.com. At any time you can decide not to receive these emails and will be able to ‘unsubscribe’. Logging in using social networking credentials If you log-in to our sites using a Facebook log-in, you are granting permission to Facebook to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth and location which will then be used to form a Guardian identity. You can also use your picture from Facebook as part of your profile. This will also allow us and Facebook to share your, networks, user ID and any other information you choose to share according to your Facebook account settings. If you remove the Guardian app from your Facebook settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a Google log-in, you grant permission to Google to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth, sex and location which we will then use to form a Guardian identity. You may use your picture from Google as part of your profile. This also allows us to share your networks, user ID and any other information you choose to share according to your Google account settings. If you remove the Guardian from your Google settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a twitter log-in, we receive your avatar (the small picture that appears next to your tweets) and twitter username.

Children’s Online Privacy Protection Act Compliance

We are in compliance with the requirements of COPPA (Childrens Online Privacy Protection Act), we do not collect any information from anyone under 13 years of age. Our website, products and services are all directed to people who are at least 13 years old or older.

Updating your personal information

We offer a ‘My details’ page (also known as Dashboard), where you can update your personal information at any time, and change your marketing preferences. You can get to this page from most pages on the site – simply click on the ‘My details’ link at the top of the screen when you are signed in.

Online Privacy Policy Only

This online privacy policy applies only to information collected through our website and not to information collected offline.

Your Consent

By using our site, you consent to our privacy policy.

Changes to our Privacy Policy

If we decide to change our privacy policy, we will post those changes on this page.
Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :