Accepter son image avec la photographie.

accepter son image à travers la photographie Tribulations d'une quinqua femmes 50 ans

À l’occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme, l’application d’impression photo LALALAB. dévoile son étude réalisée auprès de femmes françaises, italiennes et allemandes sur l’acceptation de leur corps et de leur image et le rôle que joue la photographie dans la perception qu’elles ont d’elles-mêmes.

accepter son image à travers la photographie Tribulations d'une quinqua femmes 50 ans
Photo : anna-shvets

Les femmes apprennent à aimer leur physique avec le temps.

Le sondage OpinionWay pour LALALAB. révèle que les Italiennes et les Allemandes sont plus à l’aise avec leur image que les Françaises. 50% des Françaises avouent se sentir complexées et 18% sont même tout à fait complexées.

 Ce phénomène touche majoritairement les plus jeunes (59% des femmes de moins de 35 ans).

Les femmes de 65 ans et plus ont une meilleure acceptation de leur image ; seulement 36% des Françaises de plus de 65 ans se sentent complexées, contre 58,5% des moins de 35 ans. Un écart générationnel qui se retrouve également en Italie et en Allemagne. Celles qui ont eu un enfant, malgré l’éventuelle transformation qu’a pu subir leur corps, en ont également une vision plus positive.

Est-ce la sagesse de l’âge ou le fait que nous n’en avons plus rien à faire du qu’en dira-t-on? Est-ce que nous n’aurions plus rien à prouver et à nous prouver en avançant en âge?

Ou bien, est-ce que l’acceptation de soi n’est pas inné mais est le résultat d’un long processus tout au long de notre vie?

accepter son image femmes de plus de 50 ans tribulations d'une quinqua
Photo : victor-l

De manière générale, les femmes apprécient plus les attributs de leur visage que ceux qui ont trait à leur morphologie. Si près de 9 femmes sur 10 ont une perception positive de leur regard, la partie du corps qu’elles apprécient le moins est leur ventre (49% des Françaises et 51% des Italiennes et des Allemandes ne l’aiment pas). Et près d’1 femme sur 3 déclare ne pas aimer ses fesses (31% en France, 35% en Italie et 30% en Allemagne). Et vous?

42% des Françaises sondées déclarent avoir appris à aimer leur morphologie, soit deux fois plus que celles à qui elle a toujours plu.

Au global, 9 femmes sur 10 ont appris à aimer au moins une partie de leur corps. J’aime le terme : “ont appris à aimer”.

La photographie pour se sentir mieux ?

Aujourd’hui, les femmes sont partagées entre l’envie de naturel et la pression liée à l’image qu’elles renvoient. L’injonction à la perfection ressentie par de nombreuses femmes les incite à retoucher leurs photos avant de les poster sur les réseaux sociaux. Plus actives sur Instagram et aimant globalement moins leur physique, les millenials y sont le plus sujettes. En effet, 55% des Françaises et 65% des Allemandes de moins de 35 ans préfèrent retravailler leurs photos pour se présenter sous leur meilleur jour.

Pourtant la pratique ne semble pas correspondre à leur idéal. 85% des femmes interrogées préfère les photos naturelles. Ce paradoxe entre leur difficulté à s’assumer telles qu’elles sont et les artifices utilisés pour embellir leurs photos traduit la position complexe dans laquelle elles se trouvent, alors même qu’elles souhaitent apprendre à s’aimer au naturel.

Malgré les évolutions des dernières années, l’image des femmes dans le monde de la mode ou de la publicité joue toujours un rôle dans la perception qu’ont les femmes de leur physique. Près de deux tiers des Françaises (65%) estiment que voir des photos de modèles imparfaites et non-retouchées favoriserait l’acceptation de leur image. Pourtant, j’ai lu, il y a très peu de temps sur Instagram, que montrer ses défauts n’était pas forcément glamour et que l’on préférait voir des beaux corps qui faisaient rêver.

accepter son image à travers la photographie femme tribulations d'une quinqua
Photo : jennifer-enujiugha

Personnellement, j’aime voir des femmes comme moi sur les réseaux sociaux. Cela me rassure, tout le monde n’a pas un corps de rêve et on peut aussi s’accepter sans avoir un corps de rêve.

Or, près de 9 femmes sur 10 estiment que s’accepter et se trouver belle est capital pour avoir confiance en soi . Les plus jeunes sont celles qui souffrent le plus de voir fréquemment des physiques de rêve et souhaitent particulièrement voire plus de photos non-retouchées. 73% des Françaises, 83% des allemandes et 65% des Italiennes de moins de 35 ans considèrent que cela les aiderait à publier des photos d’elles au naturel.

L’émergence depuis plusieurs années d’actions en faveur du body positive vise à permettre l’acceptation de la pluralité des physiques. Toutefois, toutes les femmes ne se sentent pas belle et leur aspiration au naturel est entravée par la présence de physiques « parfaits ». Bien que la mention
« photographie retouchée » soit obligatoire depuis le 1er octobre 2017, sur tous les clichés à usage commercial, « lorsque l’apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d’image » pour en modifier la silhouette, les résultats tardent encore à se faire sentir pour libérer totalement les femmes de tout pression quant à leur image.

Près de 8 femmes sur 10 ont le sentiment qu’on les incite à ne montrer que le meilleur d’elles-mêmes. A contrario, seule une petite majorité juge qu’on leur apprend à s’aimer quel que soit leur physique (56% en France et en Italie et 65% en Allemagne).

Le rapport ambivalent à la photo, entre complexes et attachement aux souvenirs.

Les femmes attachent beaucoup d’importance à leur image sur les photos, tant sur un cliché réussi que sur une photo considérée comme ratée. Aujourd’hui, plus d’une Française sur deux (58%) évite d’apparaître sur des photos car son image ne lui convient pas.

52% des Françaises et 57% des Allemandes ont déjà supprimé, caché ou déchiré des photos car leur image ne leur plaisait pas.

En revanche, les femmes veulent s’aimer et apprécier leur corps et nombre d’entre elles souhaitent être prises en photo lorsqu’elles se sentent belles.

L’impact positif des photos sur l’acceptation de soi est reconnu par de nombreuses Françaises (58%).
Il l’est un peu moins pour les Italiennes (50%) et les Allemandes (46%).

Outre l’acceptation de soi, les photos sont aussi la manifestation concrète et durable d’un souvenir. A ce titre, elles sont porteuses d’une valeur émotionnelle forte. Même quand leur image ne leur convient pas sur un cliché, les femmes attachent beaucoup d’importance aux souvenirs offerts par les photos. 3 femmes sur 5 ont déjà imprimé des photos, bien qu’elles se trouvent imparfaites dessus, uniquement pour conserver un souvenir du moment. Plus d’1 femme sur 2 préfère avoir des photos souvenirs sur lesquelles elle se trouve moche plutôt que de n’apparaître sur aucun cliché.

Le droit d’être soi pour s’accepter enfin et s’épanouir.

Selon les pays, les complexes diffèrent mais l’acceptation de soi reste un travail que toute femme apprend à réaliser avec le temps.

La diversité est un atout, elle est source de beauté. On constate que de nombreuses femmes font abstraction de leurs complexes avec le temps, et ce pour beaucoup grâce au fait d’être prises en photo.

Personnellement, c’est en effet, grâce à la photographie que j’ai appris à aimer mon image, mais c’est un travail au long cours, et il n’est pas terminé.

Et pour vous?

13 Comments

  1. Filimages

    Je rejoins certaines remarques qui estiment à juste titre qu’un shooting photo peut aider à accepter son corps. Un photographe expérimenté sait trouver les bons angles, cadrages et lumières pour valoriser une personne. Il faut se laisser surprendre pour changer son regard sur soi.
    Pour information, il existe des sites gratuits et très bien faits pour trouver un photographe près de chez soi : Kabook et BookFoto, par exemple. 😉
    Belle soirée.

    1. Sophie

      Bonjour et merci pour ces infos!! je ne connaissais pas et je vais y jeter un oeil!

  2. provencale84

    Alors moi avec mes 50kg pour 1m63 à 20ans non je n’aime pas mieux mon corps en vieillissant, au contraire ! Ce cors me fait horreur il a presque doublé et je ne parle même pas des nombreuses rides que j’ai. Je suis hyper complexée et pourtant j’ai fait du théâtre et suis passée à la télé allez y comprendre quelque chose. Comme je disais, sur scène c’est pas moi mais mon personnage. Je n’oubliais pas pour autant qu’on me regardait.

    1. Sophie

      Je peux comprendre ce que tu dis lorsque tu précises ce n’est pas moi mais mon personnage. 🙂 Mais, en même temps, si tu as eu le courage ou l’envie d’être sur scène ou à la télé, c’était tout de même bien toi 🙂 et c’est bien toi que l’on appréciait. Je crois que nous avons toutes (au moins à une période de notre vie) une image négative de nous, même si notre corps correspond aux dictats de l’époque. J’ai toujours été ronde, mais je me suis vue énorme en fait!!! 🙂 et parfois encore 🙂
      Bonne journée

      1. provencale84

        Moi qu’on appréciait je ne sais pas, si ça se trouve on se moquait oui. Bonne journée

  3. corinne

    Bonjour Sophie, vaste débat je n’ai jamais aimé mon image en photo, et j’ai du mal à en poster certaines. Sur 60 photos il m’arrive de n’en garder que 2 ! Quant à la tendance Body Positive je n’y crois pas une seconde ! Personne ne se montre sous son vrai visage ! En tout cas j’assume il m’arrive de filtrer mes photos , ou alors de ne pas en mettre quand je ne me trouve pas à mon avantage. Ensuite un bon photographe professionnel sait mettre les femmes en valeur. ! Bon week-end

    1. Sophie

      Bonjour Corinne,
      Comme je l’expliquais à Isabelle, j’ai passé des années à être la photographe de service car je ne voulais pas être sur les photos. Et puis, j’ai connu Namoureux qui a aimé me photographier et m’a fait aimer mon corps et mon image. Puis, les réseaux sociaux m’ont aidée aussi, car j’ai pu y croiser des femmes qui se montraient avec leurs défauts comme les miens. Bien sûr que l’on choisit toujours la meilleure photo, ou du moins celle que l’on préfère (et qui n’est pas forcément la meilleure), mais il y a bien plus de femmes qui osent se montrer telles qu’elles sont, et ces femmes me font du bien aussi, elle me pousse à oser également.
      Bises Corinne

  4. Isabelle

    Bonjour !
    Si j’aime beaucoup cet article il n’en est pas de même pour mon image et mon côté italien doit ressortir car je ne trouve pas que les photos de moi contribue à m’apprendre à m’aimer, bien au contraire, ça me sape le moral. C’est vrai que c’est agréable d’avoir des photos de vacances où on se voit mais je m’arrange toujours pour avoir des lunettes de soleil, un chapeau, être en partie dissimulée ou assez loin. Je n’ aime pas du tout mon visage, seules les épaules trouvent grâce à mes yeux, ça m’agace, je trouve un peu futile d’accorder de l’importance à l’apparence mais en même temps j’aimerais bien m’aimer un peu plus, je ne sais cependant pas comment on fait 😂
    Merci en tout cas pour cet article très agréable à lire
    À bientôt

    1. Sophie

      Bonjour Isabelle,
      J’ai passé des années à faire la photographe car je ne voulais pas être sur les photos :).
      Et puis, j’ai rencontré un homme qui aimait me photographier et qui m’a aidé à aimer mon corps à travers ses photos.
      C’est d’abord ainsi que j’ai accepté me voir en photos, puis ensuite, sont venus les réseaux sociaux qui m’aident aussi beaucoup.
      Bises

      1. Isabelle

        Merci pour cette réponse, je vais peut-être arriver à m’accepter comme je suis, un jour. En tout cas, sur les réseaux je rencontre des femmes tres sympathiques et inspirantes comme toi, et qui m’ont redonner envie de me faire plaisir et de me plaire. Bisous et à bientôt

        1. Sophie

          Merci pour ce message qui me touche beaucoup.
          Bonne journée Isabelle

  5. jai50ansetapres

    Si les femmes en sont là aujourd’hui, à être obligées d’apprendre à s’aimer, c’est qu’il y a eu un travail de sape depuis des années, un travail de sape pour les dévaloriser, les casser, les soumettre. Se servir des reseaux sociaux pour individualiser son image je trouve ça génial. Affirmons haut et fort “Je suis un modèle unique !” . Cette différence physique est ce qui fait notre richesse. Chaque être humain est un modèle unique.

    1. Sophie

      bonjour Nadine,
      Je suis bien d’accord avec toi, mais chez les jeunes, la construction se fait toujours par rapport aux autres, ils veulent ressembler à un autre ou à la bande. Il est très difficile durant la jeunesse d’arriver à se dire : je suis un modèle unique et basta!! Même à notre âge c’est tout un travail.

Un petit mot?

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners.
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Privacy Policy

What information do we collect?

We collect information from you when you register on our site or place an order. When ordering or registering on our site, as appropriate, you may be asked to enter your: name, e-mail address or mailing address.

What do we use your information for?

Any of the information we collect from you may be used in one of the following ways: To personalize your experience (your information helps us to better respond to your individual needs) To improve our website (we continually strive to improve our website offerings based on the information and feedback we receive from you) To improve customer service (your information helps us to more effectively respond to your customer service requests and support needs) To process transactions Your information, whether public or private, will not be sold, exchanged, transferred, or given to any other company for any reason whatsoever, without your consent, other than for the express purpose of delivering the purchased product or service requested. To administer a contest, promotion, survey or other site feature To send periodic emails The email address you provide for order processing, will only be used to send you information and updates pertaining to your order.

How do we protect your information?

We implement a variety of security measures to maintain the safety of your personal information when you place an order or enter, submit, or access your personal information. We offer the use of a secure server. All supplied sensitive/credit information is transmitted via Secure Socket Layer (SSL) technology and then encrypted into our Payment gateway providers database only to be accessible by those authorized with special access rights to such systems, and are required to?keep the information confidential. After a transaction, your private information (credit cards, social security numbers, financials, etc.) will not be kept on file for more than 60 days.

Do we use cookies?

Yes (Cookies are small files that a site or its service provider transfers to your computers hard drive through your Web browser (if you allow) that enables the sites or service providers systems to recognize your browser and capture and remember certain information We use cookies to help us remember and process the items in your shopping cart, understand and save your preferences for future visits, keep track of advertisements and compile aggregate data about site traffic and site interaction so that we can offer better site experiences and tools in the future. We may contract with third-party service providers to assist us in better understanding our site visitors. These service providers are not permitted to use the information collected on our behalf except to help us conduct and improve our business. If you prefer, you can choose to have your computer warn you each time a cookie is being sent, or you can choose to turn off all cookies via your browser settings. Like most websites, if you turn your cookies off, some of our services may not function properly. However, you can still place orders by contacting customer service. Google Analytics We use Google Analytics on our sites for anonymous reporting of site usage and for advertising on the site. If you would like to opt-out of Google Analytics monitoring your behaviour on our sites please use this link (https://tools.google.com/dlpage/gaoptout/)

Do we disclose any information to outside parties?

We do not sell, trade, or otherwise transfer to outside parties your personally identifiable information. This does not include trusted third parties who assist us in operating our website, conducting our business, or servicing you, so long as those parties agree to keep this information confidential. We may also release your information when we believe release is appropriate to comply with the law, enforce our site policies, or protect ours or others rights, property, or safety. However, non-personally identifiable visitor information may be provided to other parties for marketing, advertising, or other uses.

Registration

The minimum information we need to register you is your name, email address and a password. We will ask you more questions for different services, including sales promotions. Unless we say otherwise, you have to answer all the registration questions. We may also ask some other, voluntary questions during registration for certain services (for example, professional networks) so we can gain a clearer understanding of who you are. This also allows us to personalise services for you. To assist us in our marketing, in addition to the data that you provide to us if you register, we may also obtain data from trusted third parties to help us understand what you might be interested in. This ‘profiling’ information is produced from a variety of sources, including publicly available data (such as the electoral roll) or from sources such as surveys and polls where you have given your permission for your data to be shared. You can choose not to have such data shared with the Guardian from these sources by logging into your account and changing the settings in the privacy section. After you have registered, and with your permission, we may send you emails we think may interest you. Newsletters may be personalised based on what you have been reading on theguardian.com. At any time you can decide not to receive these emails and will be able to ‘unsubscribe’. Logging in using social networking credentials If you log-in to our sites using a Facebook log-in, you are granting permission to Facebook to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth and location which will then be used to form a Guardian identity. You can also use your picture from Facebook as part of your profile. This will also allow us and Facebook to share your, networks, user ID and any other information you choose to share according to your Facebook account settings. If you remove the Guardian app from your Facebook settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a Google log-in, you grant permission to Google to share your user details with us. This will include your name, email address, date of birth, sex and location which we will then use to form a Guardian identity. You may use your picture from Google as part of your profile. This also allows us to share your networks, user ID and any other information you choose to share according to your Google account settings. If you remove the Guardian from your Google settings, we will no longer have access to this information. If you log-in to our sites using a twitter log-in, we receive your avatar (the small picture that appears next to your tweets) and twitter username.

Children’s Online Privacy Protection Act Compliance

We are in compliance with the requirements of COPPA (Childrens Online Privacy Protection Act), we do not collect any information from anyone under 13 years of age. Our website, products and services are all directed to people who are at least 13 years old or older.

Updating your personal information

We offer a ‘My details’ page (also known as Dashboard), where you can update your personal information at any time, and change your marketing preferences. You can get to this page from most pages on the site – simply click on the ‘My details’ link at the top of the screen when you are signed in.

Online Privacy Policy Only

This online privacy policy applies only to information collected through our website and not to information collected offline.

Your Consent

By using our site, you consent to our privacy policy.

Changes to our Privacy Policy

If we decide to change our privacy policy, we will post those changes on this page.
Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :