La sophrologie pour les suites du Covid19.

pouvoir de la sophrologie

Ok, je dois vous dire tout d’abord que je suis le genre de femme qui donne des conseils mais qui ne les applique pas forcément. 🙂 Je crois sincèrement dans les bénéfices de la sophrologie et ce n’est pas la première fois que je vous en parle sur le blog. Mais, j’avoue, après une ou deux séances tests, je n’ai pas suivi mon idée de faire appel à la sophrologie pour certaines séquelles que j’ai encore de mes cancers (je pense particulièrement aux acouphènes) alors que je sais très bien que cela serait très positif. Mais la flemme et le manque de temps… la procrastination.. vous connaissez?

Mais, oui, je le répète je crois sincèrement dans les bénéfices de la sophrologie et quand je vois que dans mon département, tout à côté de chez moi, existe cette formidable expérimentation auprès des malades du covid, et bien j’ai eu envie de partager l’information.

Les malades de la Covid doivent souvent faire face à de nombreux traumatismes. Après leur passage en réanimation, un grand nombre d’entre eux doivent alors débuter un parcours de rééducation, souvent suite à la mise en coma artificiel.

Ils souffrent en effet de symptômes multiples tels qu’une perte importante de poids (fonte musculaire due à l’alitement en réanimation), troubles cognitifs, troubles de la motricité, séquelles respiratoires…

En parallèle, la crise sanitaire a généré un stress énorme chez le personnel soignant, qui perdure depuis la première vague, mettant davantage en évidence les tensions et le mal-être au travail. 

Comme de nombreux établissements de santé, l’hôpital Simone Veil dans le Val d’Oise a été confronté à cette situation inédite. 

L’équipe Sofr’expert, le spécialiste des projets d’accompagnement par la sophrologie, est donc intervenue au sein du service MPR (Médecine Physique et de Réadaptation), à raison de deux jours par semaine du mois d’avril à la fin juillet 2020, auprès des patients en unité post-covid (et post-réa).

La sophrologie est en effet une méthode d’accompagnement non-tactile qui allie la respiration consciente, la détente musculaire et la visualisation positive afin de favoriser des ressentis positifs. Elle permet de mieux se connaître, d’activer ses capacités de manière à retrouver un état de bien-être, mais aussi d’appréhender le quotidien avec sérénité et autonomie.

Résultat : un réel impact sur les patients et sur les soignants ultra-qualitatifs avec des bénéfices tangibles !

Un suivi de A à Z pour optimiser l’efficacité de l’accompagnement.

En suivant les patients tout au long de leur hospitalisation, l’équipe Sofr’expert a pu les aider à chaque étape de leur rééducation.

Au début de leurs parcours, les patients ont surtout exprimé le désir de s’apaiser, de retrouver un sommeil réparateur, de mieux vivre les conséquences post traumatiques, de se reconnecter à leur corps (souvent diminué, amaigri et endolori) et de gérer leurs émotions (la peur, la colère, l’isolement, la culpabilité d’être tombé malade…).

Ensuite, les accompagnements au service de leur rééducation ont pu être orientés en fonction de leur progression (ex : préparation mentale pour renforcer leur combativité) mais aussi parfois de leur découragement (impression de stagner, rééducation douloureuse…). Tout l’enjeu était donc d’aider les patients à rester acteurs de leur rétablissement.

Enfin, Sofr’expert a travaillé sur la libération des appréhensions pour aider les patients à quitter ce lieu de santé devenu leur lieu de vie, mais aussi à se projeter de manière constructive dans leur « nouvelle vie » et retrouver leurs familles.

Avec les équipes de l’hôpital, Sofr’expert a partagé la même dynamique : mettre le patient au cœur des attentions. Et l’équipe n’a pas hésité à se rendre disponible pour accompagner aussi ses collègues, en première ligne face à la pandémie.

 “Nous avons aidé également les soignants à relâcher la pression, se libérer du poids des responsabilités, souffler, récupérer, lâcher les émotions lourdes…”

Des résultats positifs et tangibles avec la sophrologie.

Du côté des patients

Sur un patient, pour une séance de 35 minutes, il a été constaté avant et après la séance : un baisse de la tension artérielle de 154,96 à 140,92, un ralentissement fréquence cardiaque de 100 à 80 et une meilleure saturation en oxygène (de 95 % à 98 %).

De façon plus générale, l’équipe soignante considère que la sophrologie a permis de « libérer mentalement et émotionnellement les patients afin d’optimiser le temps de rééducation ». Les séances individuelles et collectives ont constitué un « levier sur la motivation et l’investissement ». Cela leur a permis d’être totalement présents et réellement acteurs dans leur prise en charge rééducative.

Du côté du personnel soignant

La sophrologie a aidé les soignants à gérer leurs émotions parfois lourdes, pour souffler et récupérer. Depuis l’été 2020, Sofr’expert continue d’ailleurs d’accompagner certains d’entre eux.

Parmi les bienfaits constatés de la sophrologie à partir de leurs témoignages, il y a notamment :

  • Une récupération physique, mentale et émotionnelle facilitée puisqu’elle se fait en quelques minutes ;
  • Un relâchement du corps positif (ex : sur les Troubles Musculo-Squelettiques dus à la pénibilité de leurs tâches) ;
  • Une sensation d’apaisement ;
  • Une meilleure concentration ;
  • Une qualité de vie au travail améliorée : la présence des sophrologues a apporté une légèreté dans ce contexte très pressurisant.

Pour en savoir plus :

Découvrir l’étude de cas Hôpital Simone Veil (Val d’Oise) : https://sofrexpert.com/wp-content/uploads/etude-de-cas-sofrexpert-0521.pdf

Et vous? Faites-vous appel à la sophrologie pour résoudre certains troubles? Racontez-moi !

Un petit mot?